Viella en Pacherenc

ACCUEIL >>  VIE PRATIQUE >>  MAIRIE >>  ARCHIVES -ANCIENS DOCUMENTS


Non à la suppression d’un poste d’enseignant
jeudi 6 mai 2010, par Les Amis de Viella

Article paru dans Sud Ouest le 20 avril 2010

Le village uni pour soutenir l’école

Lundi dernier, le Conseil municipal s’est réuni en séance extraordinaire. Au centre des débats : une délibération suite à la décision de l’inspecteur d’académie du Gers de supprimer un poste d’enseignant à l’école de Viella. Les élus soulignaient ainsi leur « mécontentement sur le manque de communication de la part de l’inspection d’académie ».

« La décision de supprimer un poste n’a été communiquée ni à la mairie ni au maire, ont expliqué les élus. Les seules informations ont été obtenues par les articles parus dans la presse. » Lors de la réunion de la semaine dernière, une motion a été votée à l’unanimité (1). Le Conseil municipal de Viella a souligné qu’il n’était « pas solidaire de la décision prise par l’académie » et a manifesté son « opposition à la fermeture d’un poste d’enseignant sur l’école de la commune ». Le discours et la méthode

« Que penser alors de la méthode employée par l’inspection d’académie ? » se sont interrogés les parents d’élèves RPI Viella-Maumusson. « La circulaire N° 2003-104 du 03/07/2003 publiée au Bulletin officiel précise : Bien que le Conseil d’État ait jugé que, légalement, la consultation de la commune, avant toute décision de retrait de poste, n’était pas obligatoire, cette consultation apparaît tout à fait indispensable », s’indignent les parents.

(1) Cette motion a été adressée au préfet du Gers, au sous-préfet de Mirande, à Philippe Martin, député et président du Conseil général du Gers, aux sénateurs Raymond Vall et Aymeri de Montesquiou, à l’inspecteur d’académie du Gers, à Guy Darrieux, conseiller général et président de la Communauté de communes des Monts et Vallées de l’Adour.






     

Non à la suppression d’un poste d’enseignant
25 juin 2010, par Eliane

Bonjour,

cela signifie-t-il que l’école va être fermée complètement ? Ou est-ce que cela veut dire qu’un seul instituteur doit faire les 5 classes ?

Comme j’ai moi-même été à l’école primaire de Viella (de 1981 à 1985), cela m’intéresse beaucoup !

Cordialement Eliane Spurzem